Konexio

Pour la deuxième édition française du concours Google Impact Challenge, les grands gagnants ne sont non pas les bordelais du Carillon (qui remportent le prix du public), mais Konexio, association et organisme de formations gratuites à l’usage des migrants et des jeunes en difficultés. Ils obtiennent, avec les trois autres lauréats, 150 000 euros pour développer leur projet. Nous avons posé quelques questions à l’équipe.

Qui êtes-vous, Konexio ?

Konexio : Association loi 1901 et organisme de formation référencé sur Datadock, labellisé Grande École du Numérique et Paris Code, Konexio a pour objectif de faire des plus vulnérables des acteurs éclairés de la transformation numérique et des métiers de demain, par la formation, avec des approches d’accompagnement innovantes et solidaires.

Konexio organise des parcours gratuits de formation aux compétences numériques.  Nous proposons d’acquérir des bases en informatique et en communication digitale, du niveau débutant jusqu’à l’obtention du PCIE (Passeport de Compétences Informatiques Européen) standard mondial de la validation des compétences de base en informatique.

Nous proposons également un programme d’apprentissage de la programmation qui débute par une introduction aux concepts de bases du code – DigiStart – et une formation pour devenir développeur professionnel Full-Stack – DigiTous –  suivie d’un stage et accompagnée d’ateliers pratiques d’apprentissage de soft skills afin d’augmenter les chances pour nos publics de s’intégrer pleinement dans la société française.

La formation aux outils numériques est devenues un prérequis sur le marché de l’emploi. Il est donc nécessaire d’acquérir la maîtrise des outils numériques et de nouvelles compétences en lien avec les évolutions technologiques de notre société.

En quoi votre action relève-t-elle de la solidarité numérique ?

Konexio : Notre vision est de devenir un acteur incontournable pour la montée en compétences et l’accélération de l’insertion professionnelle des publics vulnérables / touchés par la transformation digitale (d’un niveau de bases à un niveau plus avancé). Nous proposons des parcours de formation gratuits au numérique pour un usage professionnel à destination des jeunes des quartiers défavorisés et des réfugiés.

Qui peut s’adresser à vous, quel est votre public-cible ?

Konexio : Les actions de formation DigiConnect de Konexio ont pour public cible :

– Les jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville en région Ile De France

– Les personnes réfugiées et migrantes, en situation précaire et nomade appartenant à la jeunesse, en dehors de tout système

– Les jeunes sans emploi, en reconversion et en décrochage scolaire

Les personnes formées doivent être âgées d’au minimum 18 ans. Il n’y a pas de limite d’âge, même si l’objectif du projet – transmettre des compétences professionnelles et construire des débouchés vers l’emploi – cible d’abord les individus les plus jeunes.
Nous attachons de l’importance à constituer des promotions mixtes. Ainsi, dans la mesure du possible, au moins 50% de femmes constituent les promotions de nos différents parcours.

Où comptez-vous agir à Bordeaux et en collaboration avec quelles entités locales de l’inclusion numérique ?

Konexio : Nous avons été sollicités par des collectivités territoriales pour l’essaimage de nos activités, et nous avons identifié des besoins compte-tenu de la présence de nos publics cibles (“primo-arrivants”, jeunes issus des quartiers prioritaires, en décrochage scolaire et en recherche d’emploi) à Bordeaux. Nous bénéficions également d’un écosystème solide de nos partenaires sur ces territoires et d’une politique de la ville qui souhaite être plus inclusive et axée sur le numérique avec des forts besoins en talents dans le secteur digital. Nous travaillons en partenariat avec Wintegreat et le Groupe SOS avec qui on collabore déjà sur Bordeaux.

Pensez- vous que votre projet a été élu lauréat du Google Impact Challenge parce qu’il est destiné à un public souvent ignoré ?

Konexio : Oui tout à fait, mais aussi parce que notre projet part d’un constat simple : 90% des métiers en Europe exige un niveau minimum de compétences numériques. Se présenter sur le marché du travail sans ces compétences est d’emblée un handicap. Une montée en compétences est donc indispensable pour trouver un emploi, rester employable ou se reconvertir vers d’autres métiers.

Également parce qu’aujourd’hui, sur les compétences numériques professionnalisantes, le marché de la formation professionnelle est fragmenté et l’offre de formation pour des publics exclus et vulnérables – nécessitant un accompagnement spécifique lié à la langue et à divers besoins – est peu développée.

Quel est votre fonctionnement (modalité, équipe, inscriptions, ateliers…) ?

Konexio : Programme DIGITAL

Les 3 parcours proposés sont les suivants :

  • Débutant, 20h en présentiel : apprentissage des bases de l’informatique (fonctionnement d’un ordinateur, création de fichiers, l’utilisation d’une clé USB, navigation sur Internet)
  • Intermédiaire, 20h en présentiel : approfondissement de la navigation sur Internet, protection des données, utilisation des e-mails, découverte de Microsoft Word.
  • Avancé, 20h en présentiel : outil Excel avec une visée professionnelle, pour acquérir des compétences solides sur Excel pouvant être mobilisées en entreprise.

Alors que le niveau débutant est accessible à tout adulte ayant un niveau A2 en français, la réussite d’un test de positionnement est requis pour rejoindre directement les niveaux supérieurs.

Programme DIGISTART

Le programme DigiStart introduit aux concepts basiques de la programmation et développement web (HTML, CSS et Javascript). A la fin de cette session débutante de 9 semaines, les apprenants sont en mesure de coder leur propre site Internet personnel et/ou professionnel.

Programme DIGITOUS

DigiTous est un programme qui consiste en 2 phases. La première est basée sur des programmes performants développés aux Etats-Unis, et la deuxième met en œuvre l’apprentissage au sein d’entreprises pour donner aux talents de Konexio un accès direct à une première expérience professionnelle.

Pour s’inscrire en tant qu’apprenant, RDV sur notre plateforme :  https://www.konexio.eu/comment-candidater.html

Notre équipe projet se compose d’experts de l’ingénierie pédagogique, de la formation, des opérations, de la communication, du développement et des partenariats.

Enfin, le secteur de la solidarité ne doit-il pas en finir avec le bénévolat, qui peut sembler étendre la précarisation contre laquelle il lutte ? Quels nouveaux modèles sont possibles selon vous ?

Konexio : De notre côté, le bénévolat peut prendre plusieurs formes : le volontariat classique et le mécénat de compétences de collaborateurs de nos entreprises partenaires.

Le bénévolat est un levier d’action et une force pour nous, non seulement pour nos activités, mais aussi pour créer une communauté d’entraide et renforcer les liens sociaux au sein de cette communauté. La diversité des acteurs bénévoles, notamment de collaborateurs d’entreprise engagés, permet de bénéficier d’un transfert de connaissances autant sur les compétences techniques que sur les codes sociaux du milieu professionnel.

S’agissant de nouveaux modèles, nous essayons également d’être dans une approche vertueuse ou les personnes formées deviennent ensuite à leur tour bénévoles. Ce sont les meilleurs ambassadeurs de nos parcours de formation.

Pour s’inscrire en tant que bénévole : RDV sur notre site : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdcf_mG4LzM8O3jRzQRWAaxvl-WfNmfbqD764v4mOS0Rqu6ww/viewform

Propos recueillis par la rédaction

Pour aller plus loin :

https://www.lecarillon.org/bordeaux

https://impactchallenge.withgoogle.com/france2019/charities