Article « E-administration : la double peine des personnes en difficulté »

Rédigé par le CRÉDOC, en Avril 2017

« Une récente recherche du CRÉDOC sur l’exemple français montre cependant que, dans un pays plutôt bien placé tant sur le plan des équipements que sur celui des usages, subsiste un réel enjeu d’inclusion des publics dits fragiles. Personnes âgées, personnes handicapées ou souffrant de maladie chronique, allocataires de minima sociaux, habitants de zone rurale restent en effet sur le bord du chemin digital alors même que les services publics qui s’adressent à eux communiquent de plus en plus via internet. Un accompagnement personnalisé et incarné semble indispensable pour éviter que les difficultés de ces personnes ne s’accentuent par le développement de la digitalisation des démarches et des contacts avec les administrations publiques. »